Îlot Mortier

Rue Mortier, 53000 Laval

231

Programme

Extension, réhabilitation, densification et résidentialisation de l’Îlot Mortier.

Concepteurs

  • Atelier des loges (architecte mandataire de l'équipe conception) - W. GOHIER

Commune

  • Laval

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Méduane Habitat

Thèmes

  • Grand Prix

Année de réalisation

2019

Surface(s)

SHAB : 11747 m² (8382 m² SHAB rénovation + 3365 m² SHAB extension)

Coûts

9 602 931 € HT

Documents

Opération d’ampleur pour le quartier Saint-Nicolas et la ville de Laval, l’extension, la réhabilitation, la densification et la résidentialisation de l’Îlot Mortier renouvelle la relation entre les habitants et leur environnement urbain, naturel et social, en modernisant leur cadre de vie. Le projet consiste en la construction de 47 logements (11 T2, 13 T3, 1 T4, 2 T5 et 20 T3 en surélévation), la réhabilitation de 109 logements (5 T1, 14 T2, 51 T3 et 39 T4), la réhabilitation des espaces communs, l’intégration de cages d’ascenseur, la création de stationnements en sous-sol et l’aménagement d’un parc urbain en cœur d’îlot (20 000 m2). L’opération est conduite pour Méduane Habitat avec Bouygues Bâtiment Grand Ouest (mandataire du groupement de conception réalisation et entreprise de réalisation).
En reléguant les stationnements au sous-sol, l’opération accorde de nouvelles fonctions au cœur d’îlot. Au sud, entre les immeubles, la large ouverture sur la ville offre l’opportunité d’inscrire un parc de 4 000 m2 libre d’accès, qui relie à l’échelle du quartier les équipements tels que la piscine, le gymnase et les écoles. Cette nouvelle fonctionnalité établit durablement l’îlot Mortier dans le dispositif urbain de Laval. Conçu à l’échelle du passant, le parc invite à la promenade par la richesse, la qualité et la diversité des sols, de la topographie, des textures et des cadrages. Réalisé en maintenant les locataires dans leur logement, le travail de réhabilitation et de surélévation propose des logements en attique, conçus tels des maisons sur le toit. Les rythmes de structure, de forme, de teinte et de matérialité apportent du relief dans la perception de l’ensemble, et constituent une nouvelle image qui renforce l’attractivité de l’Îlot Mortier. L’approche environnementale du projet se caractérise par la surélévation des murs ossature bois et charpente bois, et l’amélioration du confort thermique complétées par l’installation de chaudières à condensation individuelle gaz naturel.

Le 40, pôle culturel

40 rue du Britais, 53000 Laval

231

Programme

Réhabilitation de l’ancien Crédit Foncier en pôle culturel de la ville de Laval destiné à l’enseignement et à la pratique artistique : musique, théâtre, danse et art plastique.

Concepteurs

  • Bruno GAUDIN Architecte

Commune

  • Laval

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Laval agglomération

Thèmes

  • Grand Prix

Année de réalisation

2022

Surface(s)

SP : 8 503 m² - Surface SHON : 8 570m²

Coûts

Coût du bâtiment : 16 052 000 € - Coût du jardin et espaces extérieurs : 428 416,66 €

Documents

Ce projet consiste en la réhabilitation et la transformation d’une ancienne salle des coffres du Crédit Foncier en pôle culturel destiné à l’enseignement et à la pratique artistique pluridisciplinaire. C’est un équipement public dans un bâtiment à l’architecture dessinée et austère des années 30, non dénaturé. À l’échelle de la rue, il offre au public un lieu accueillant. La préservation de « l’esprit » de la salle des coffres d’origine, du vide intérieur majestueux, a nécessité l’adjonction de deux bâtiments neufs à l’existant.
Le bâtiment est ouvert sur l’extérieur en articulant en son sein des salles diversifiées dans leur volume, dans leurs spécificités acoustiques et lumineuses. Les circulations généreuses et étendues assurent le lien entre les différents espaces du bâtiment.
Ce nouveau pôle culturel de la ville de Laval est destiné à l’enseignement et à la pratique de la musique, du théâtre, de la danse et de l’art plastique. Le bâtiment comprend un auditorium polyvalent de 288 places avec gradins, deux salles d’orchestre et une salle de chorale en double hauteur ainsi qu’une quarantaine de salles de formation musicale. S’ajoute également deux grandes salles de répétition et de formation théâtrale, deux salles de danse, quatre grandes salles d’arts plastiques et d’arts visuels. Une aile du bâtiment est réservée à l’administration.
L’approche environnementale se retrouve par la préservation de la structure du bâtiment existant et le réemploi d’éléments tels les gardes corps, les mosaïques au sol, les grilles … La création d’un jardin au sud à la place d’un ancien parking diminue les surfaces imperméables. Les eaux pluviales sont récupérées par des citernes et des noues.

Espace Mayenne

2 Rue Joséphine Baker, 53000 Laval

184

Programme

Équipement multifonctionnel : salle de sports et spectacles, gymnase avec mur d’escalade, salle de congrès, salons partenaires, bureaux, anneau cycliste, …

Concepteurs

  • Hérault Arnod Architectures

Commune

  • Laval

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Conseil départemental de la Mayenne

Thèmes

  • Grand Prix

Année de réalisation

2021

Surface(s)

SP : 15 100 m²

Coûts

36.8 M € HT

Documents

Ancien terrain militaire bordant la rocade urbaine, le site de l’Espace Mayenne est constitué d’une zone naturelle et d’une ancienne trame bocagère. La construction neuve de cet équipement se caractérise par sa métamorphose complète selon le programme en cours. Pour optimiser le coefficient de forme, le bâtiment multifonctionnel est un volume unitaire enveloppant trois salles : une salle de sport et spectacle de 4500 places, un gymnase avec un mur d’escalade pour des compétitions internationales et une salle de congrès. Salles partenaires modulables, bureaux, vestiaires, parking de 670 places, et anneau cycliste complètent ces trois salles.
La façade habillée de plaques d’aluminium se soulève pour dégager les baies vitrées et l’entrée. Le hall-déambulatoire, volume en conque inversée, est tracé dans l’espace interstitiel. La circulation du public est fluide selon différents scenarii d’occupation. Le dessin de la grande salle est issu de sa polyvalence, aussi bien pour les spectacles et concerts que pour les matchs sportifs. Le sport implique un système d’arène avec des spectateurs installés tout autour d’un terrain, alors que le spectacle impose un système frontal avec une scène. Le traitement technique soigné permet une transformation rapide. Le projet limite les besoins de chaud / froid par sa volumétrie compacte. Avec la déclivité du terrain, une partie des locaux est enterrée, donc peu déperditive. La gestion intelligente des relances de chauffage optimise les consommations. Un système de ventilation naturelle pour le confort d’été dans la salle secondaire et un rafraîchissement adiabatique pour la grande salle ont été mis en place. L’Espace Mayenne limite ses besoins énergétiques liés à l’éclairage grâce à un apport de lumière naturelle via le déambulatoire, ainsi que présence de puits de jour en toiture.

Groupe scolaire

rue des Lauriers, 53300 Ambrières-les-Vallées

250

Programme

Restructuration, extension et rénovation du groupe scolaire de la commune.

Concepteurs

  • Onze 04 Architectes (associé)
  • Tristan BRISARD Architectes

Commune

  • Ambrières-les-Vallées

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Commune d'Ambrières-les-Vallées

Thèmes

  • Grand Prix

Année de réalisation

2022

Surface(s)

SP créée : 1285 m² - SP rénovée : 1325 m² (rénovation légère)

Coûts

Travaux : 2 600 000 € HT (de 2017 à 2021 en 2 appels d'offres - cinq phases)

Documents

Les écoles publiques d’origine se situaient en bordure du centre-bourg, dans un quartier mixte. Le groupe scolaire se développait sur des niveaux exigus, le long d’une rue. Le programme visait à revoir le fonctionnement général, agrandir et regrouper les écoles tout en conservant leur fonctionnement.
Si le programme initial se limite à proposer de multiples rénovations et agrandissements dispersés, l’architecture du projet propose une stratégie fonctionnelle et économique globale sur le long terme. Réhabiliter au maximum ce qui peut l’être, déconstruire ce qui ne peut être conservé et en profiter pour concevoir les nouvelles articulations de l’école. Le parti architectural s’appuie sur la volonté de concevoir des espaces robustes, flexibles et évolutifs, et vise à faire le plus possible avec peu : peu de moyens, peu de ressources. La stratégie du projet permet une exécution des travaux en 5 phases de construction, tout en maintenant l’utilisation des locaux à tout moment. Le nouveau parvis permet d’accéder au hall d’accueil du groupe scolaire, espace pivot formant le lien entre les espaces. Le projet prend le parti économique et pédagogique de tout montrer.
Une des clefs de la réussite du projet est la relation de confiance mise en place entre les interlocuteurs, malgré les contraintes et les réajustements permanents du projet jusqu’à la livraison. Le rôle de l’architecte consiste à expliquer le projet auprès des élus, des compagnons sur le chantier. L’ouverture d’esprit, l’écoute et la confiance du conseil municipal au travail des concepteurs ont appuyé les choix proposés, le recours à des matériaux bruts, bio-sourcés, les réseaux laissés apparents …, dans un cadre de contraintes financières fortes (coût de construction en fin de chantier : 1 100 € HT/m² SP créée).

45 logements et commerces

Place Saint-Martin, 53950 Louverné

235

Programme

Réalisation de 45 logements et 8 cellules commerciales dans le cadre du réaménagement urbain du centre-ville.

Concepteurs

  • Kraft Architectes

Commune

  • Louverné

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Méduane Habitat

Thèmes

  • Grand Prix

Année de réalisation

2021

Surface(s)

SP Ilot 1 : 3 229.50 m² - SP Ilot 2 : 2 307.30 m²

Coûts

5 404 482 € HT

Documents

Dans le cadre du réaménagement urbain de Louverné, ce projet propose la construction de 45 logements collectifs, de 8 cellules commerciales en rez-de-chaussée et d’un parking souterrain. L’opération de ces deux bâtiments redessine l’espace public de l’église autour de la rue nationale. Ce projet découle d’une réflexion sur le devenir du cœur de bourg pour laquelle le CAUE 53 avait été missionné par la commune. Par la suite l’atelier d’étude urbaine Sagacité a proposé un nouvel aménagement qui se concrétise par la conception de ce projet avec Kraft Architectes.
Les bâtiments se font face encadrant la place de l’église. Dans l’objectif de respecter l’échelle urbaine, les grands linéaires de façade sont limités et offrent des failles, des porosités jusqu’en cœur d’îlot. Les logements disposent d’espaces extérieurs (loggias) bien orientés avec vue sur la ville. Ce programme s’inscrit dans une enveloppe financière maintenue afin de permettre à la maîtrise d’ouvrage d’ouvrir l’offre de logements au plus grand nombre de postulants au logement locatif social (financement PLUS – PLAI) et à l’accession à la propriété. Il intègre les principes de la construction bioclimatique en utilisant au maximum les ressources d’énergies gratuites, et il respecte l’environnement en apportant le confort aux résidents. L’ensemble du programme s’intègre de manière harmonieuse avec son environnement, valorisant l’existant et le projet de requalification du centre-ville.

Les Loges

20 rue des Loges, 53000 Laval

189

Programme

Construction d’un bâtiment réversible, implanté en continuité de bâtis existants, avec une fonction de bureaux dans un premier temps et de logement par la suite.

Concepteurs

  • IE Architecture

Commune

  • Laval

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • SCI WORK’HEM

Thèmes

  • Grand Prix

Année de réalisation

2022

Surface(s)

RDC : 82 m² - Etage : 24m²

Coûts

250 000 € HT

Documents

C’est sur une parcelle de 175 m2 en friche, située dans un quartier en pleine mutation à deux pas de la gare de LAVAL, que le projet de bureaux de l’Agence IE ARCHITECTURE a pris vie. Le projet construit est réversible, avec une fonction de bureaux dans un premier temps. Construit sur trois limites séparatives, le bâtiment est ouvert sur des patios et des puits de lumière. Il est composé d’un plateau en rez-de-chaussée et d’un étage avec vue sur la ville. Ce projet minimaliste, implanté dans la continuité des bâtis existants reprenant les codes des constructions avoisinantes, s’ouvre sur la ville de Laval par un jeu d’ouvertures aléatoires. La construction est particulièrement respectueuse d’une démarche environnementale. Le bâti est constitué de murs en ossature bois, composés de caissons isolés en paille et en laine de bois. L’utilisation d’une matérialité brute et apparente, comme le CLT en plafond, le châtaigner en façade, les gaines de ventilation, l’électricité et enfin le béton au sol, valorise ces éléments esthétiques. À préciser que le bois est originaire des forêts françaises, la paille et le châtaigner issus du circuit-court, les menuiseries fabriquées dans le département et les intervenants, locaux. Une partie de la toiture est végétalisée et l’autre couverte de panneaux solaires, pour une autoconsommation totale du bâtiment. Les aménagements extérieurs ont été pensés à double-fonction : la cour recouverte d’un pavage granit permet aussi d’accueillir deux places de stationnement, avec une recharge électrique reliée aux panneaux solaires. De même, les patios, en plus d’apporter de la lumière dans les espaces de vie, ont la fonction d’accueillir une terrasse ou un potager sous le caillebotis. Enfin, ce bâtiment, performant énergétiquement tant l’hiver que l’été et répondant aux règlementations thermiques de demain, pourra avec des travaux minimes, être transformé en maison d’habitation.