Viaduc de la Mayenne

RD20, 53200 Château-Gontier-sur-Mayenne

223

Programme

Construction d’un pont routier qui comprend deux voies automobiles, une piste cyclable et une passerelle piétonne.

Concepteurs

  • LAVIGNE CHERON architectes et SCE

Commune

  • Château-Gontier-sur-Mayenne

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Conseil départemental de la Mayenne

Thèmes

  • Mention

Année de réalisation

2022

Surface(s)

3600 m² de tablier

Coûts

15 000 000 euros HT

Documents

Le viaduc de la Mayenne fait partie du projet de la RD20, contournement nord de Château-Gontier. Le programme initial est un pont routier qui comprend deux voies automobiles et une piste cyclable. Pour mettre en valeur le paysage, les concepteurs ont proposé un arc structurel qui devient une passerelle piétonne, belvédère sur la Mayenne.
« Tout naturellement, nous avons fait le choix de recentrer le viaduc sur sa rivière, en créant un arc qui magnifie la Mayenne. L’arc est la solution la plus naturelle pour un pont. C’est l’image même du pont dans notre inconscient collectif. Il symbolise l’union et le franchissement et crée un effet majestueux de porte cyclopéenne. Dans le projet de contournement de Château-Gontier, l’arc met en valeur la rivière. […] D’ouvrage routier de franchissement, le viaduc devient un ouvrage d’art mettant en valeur la beauté du site. Il devient un atout touristique participant au rayonnement du pays de Château-Gontier, du Département et de la Région. Les usagers peuvent emprunter l’arc qui devient passerelle. Depuis le chemin de halage, les promeneurs montent directement sur la structure de l’ouvrage qui intègre un escalier. Arrivé à la clef, au cœur de la rivière, une large terrasse est aménagée pour le bonheur du public. Depuis ce point de vue atypique, les promeneurs découvrent des perspectives fantastiques sur la vallée, sa rivière et ses coteaux boisés. L’ouvrage est un belvédère au cœur de la vallée. »
La conception du viaduc préserve la Mayenne en proposant un seul arc qui franchit d’un seul geste la rivière. Les concepteurs ont imaginé un ouvrage qui met en scène le paysage, révèle sa beauté, son caractère et la dimension de la vallée. Ils ont optimisé la matière afin d’affiner au mieux l’ouvrage qui se révèle très transparent dans le site. Et surtout, ils offrent aux promeneurs une passerelle belvédère qui emprunte l’arc.

Espace Mayenne

2 Rue Joséphine Baker, 53000 Laval

183

Programme

Équipement multifonctionnel : salle de sports et spectacles, gymnase avec mur d’escalade, salle de congrès, salons partenaires, bureaux, anneau cycliste, …

Concepteurs

  • Hérault Arnod Architectures

Commune

  • Laval

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Conseil départemental de la Mayenne

Thèmes

  • Grand Prix

Année de réalisation

2021

Surface(s)

SP : 15 100 m²

Coûts

36.8 M € HT

Documents

Ancien terrain militaire bordant la rocade urbaine, le site de l’Espace Mayenne est constitué d’une zone naturelle et d’une ancienne trame bocagère. La construction neuve de cet équipement se caractérise par sa métamorphose complète selon le programme en cours. Pour optimiser le coefficient de forme, le bâtiment multifonctionnel est un volume unitaire enveloppant trois salles : une salle de sport et spectacle de 4500 places, un gymnase avec un mur d’escalade pour des compétitions internationales et une salle de congrès. Salles partenaires modulables, bureaux, vestiaires, parking de 670 places, et anneau cycliste complètent ces trois salles.
La façade habillée de plaques d’aluminium se soulève pour dégager les baies vitrées et l’entrée. Le hall-déambulatoire, volume en conque inversée, est tracé dans l’espace interstitiel. La circulation du public est fluide selon différents scenarii d’occupation. Le dessin de la grande salle est issu de sa polyvalence, aussi bien pour les spectacles et concerts que pour les matchs sportifs. Le sport implique un système d’arène avec des spectateurs installés tout autour d’un terrain, alors que le spectacle impose un système frontal avec une scène. Le traitement technique soigné permet une transformation rapide. Le projet limite les besoins de chaud / froid par sa volumétrie compacte. Avec la déclivité du terrain, une partie des locaux est enterrée, donc peu déperditive. La gestion intelligente des relances de chauffage optimise les consommations. Un système de ventilation naturelle pour le confort d’été dans la salle secondaire et un rafraîchissement adiabatique pour la grande salle ont été mis en place. L’Espace Mayenne limite ses besoins énergétiques liés à l’éclairage grâce à un apport de lumière naturelle via le déambulatoire, ainsi que présence de puits de jour en toiture.